Du plomb dans nos salades : une honte ?

Pierre LutgenDepuis une quinzaine d’années les habitants riverains de l’Arbed dans le Sud du pays sont effrayés à intervalles réguliers par les analyses sur métaux lourds dans les légumes de leur jardin faites par l’Administration de l’Environnement. Et certains périodiques comme Goosch font régulièrement écho ? ce vent de panique.

 

On trouve des valeurs de l’ordre de 0.29 ppm pour le plomb dans ces légumes, comparé à 0.21 ppm (parts par million) pour des légumes semblables achetés dans les grandes surfaces. Pas de quoi paniquer !

 

Le règlement grand-ducal du 11 décembre 1991 indique comme valeur maximale pour le plomb dans la plupart des légumes frais 0,3 ppm. Pour les tomates 1,5 ppm sont acceptés.

 

La loi belge du 2 décembre 1991 recommande la valeur de 0,5 ppm pour la majorité des légumes et la norme allemande prescrit 0,8 ppm (Richtwert für Blattgemüse) Les luxembourgeois sont sans doute plus sensibles que les allemands et que les belges (qui ont des briques dans le ventre). Ou en d’autres mots : il aurait suffit de mettre la norme luxembourgeoise au même niveau que celles des belges ou des allemands, pour qu’on puisse de nouveau manger la salade de Schifflange. Car la plupart des autres pays n’ont même pas de valeurs limites légales pour le plomb dans les légumes. Il est vrai que beaucoup d’entre eux ont d’autres problèmes : 30 000 de leurs enfants meurent tous les jours à cause de l’eau sale, à cause des moustiques et de la malaria, et parce qu’ils n’ont pas de salade à manger. Malheureusement Greenpeace ne s’intéresse guère à ces problèmes de gens pauvres et préfère analyser le sang de nos Ministres et trouver que celui-ci contient du zinc qui n’est pas du tout toxique pour les humains et que beaucoup de gens ont même des problèmes de santé parce qu’ils manquent de zinc.

 

En Allemagne, la LUFA (Landwirtschafliche Untersuchungs- und Forschungsanstalt) a trouvé les valeurs moyennes suivantes pour 289 échantillons de légumes achetés sur les marchés et dans les grandes surfaces : aubergines 0,45 ppm, poireaux 0,81 ppm, épinards 0,84 ppm, petits pois 0,24, salades 0,35 ppm etc.

 

Donc généralement plus que dans les légumes de la Minette. Et pourtant les Allemands ne s’en portent pas plus mal.

 

Et les vaches non plus, car l’herbe des près contient de 1,5 à 10 ppm.

 

Peut-être faudrait-il comparer les légumes de la Minette avec un grand nombre de légumes prélevés dans d’autres jardins urbains du Luxembourg et arriver ainsi à rassurer les habitants du Sud de notre pays. Car pour beaucoup de sidérurgistes pensionnés le travail dans leur potager leur apporte beaucoup plus pour la santé que les quelques particules de plomb dans leurs salades ne peuvent leur nuire.

 

Reste à dire que de laver les légumes enlève jusqu’à 80% du plomb qui se trouve sur les feuilles.

 

Si votre eau au robinet est dure et qu’elle contient donc beaucoup de calcaire, le plomb vous affectera moins. Le calcaire est en compétition avec le plomb pour se fixer dans le corps humain. Il éliminera donc en grande partie celui que vous aurez mangé avec votre salade.

 

Et si vous avez vraiment peur du plomb, évitez de boire du vin. De très bons vieux vins peuvent contenir 500 μ g/l ce qui est jusque 50 fois plus que l’eau du robinet. Et on dit qu’ils sont bons pour le coeur.

 

Ne mettez pas de vinaigre sur votre salade. Il contient trois fois plus de plomb que votre salade contaminée.

 

Et surtout ne mettez pas de sauce tomate sur vos spaghettis, ni sur les nouilles vertes !

 

Pierre Lutgen,


%d blogueurs aiment cette page :