Rapport de voyage de suivi du 5 au 11 janvier 2007 au Cameroun

Le but essentiel de ce voyage était d’établir des contacts avec les autorités locales, de renforcer ces contacts afin d’obtenir d’eux un soutien actif de notre projet ifbv2006/002 de lutte contre la malaria et l’assainissement des eaux par la méthode SODIS.

 

Les personnes suivantes ont été rencontrées:

 

– Janvier OUM ELOMA, Chef de division, Ministère de la Planification, Division d’Appui au Développementsaa1300.jpg Régional et Local. Monsieur Oum Eloma est ingénieur Agro-économiste, ancien de l’Université catholique de Louvain. joumeloma@yahoo.fr

 

Samuel ESSOUNGOU NDEMBA, Docteur Vétérinaire, Rotarien de Yaounde, Président de l’Ordre des Vétérinaires et Président de l’Association pour la Défense des Consommateurs. a.p.d.c@caramail.com

 

Mr Dickens D.PRISO, Professeur de l’Université de Yaounde. didapriso@yahoo.fr

 

Jean-Marie NGA NOAH, Président de l’Association NKul Nnam, ainsi que pendant une après-midi entière 20 membres de cette association. Elle regroupe des habitants de Yaounde originaire de Sa’a, village et région où le projet sera réalisé. Son objectif principal est d’apporter leur soutien aux personnes restées au pays. jm.noah@yahoo.fr (Rappelons que Yannick Noah est de la même région).

 

– Samson BILAGNA, Inspecteur de Douane, Direction de Douane, en vue de faciliter l’importation d’équipements et de DDT.

 

– Benoît AVOULA, Maire de Sa’a.

 

– Une réunion a également eu lieu au village de Sa’a dont est originaire Jean NKE, coordinateur du projet et doctorand à l’UCL. Les représentants de l’Association ENGAD des jeunes nous ont impressionnés par leur compétences et leur intérêts. La méthode SODIS a été démontrée au groupe de jeunes.

 

Mathias OFON, ancien haut fonctionnaire et président du parti d’opposition, président du Rotary Club de Bamenda à 600 km de Yaounde est spécialement venu nous rendre visite, mtofon@yahoo.com. Il nous a appris que la culture de l’Artemisia annua se fait déjà avec succès dans sa région depuis une année et il nous a amenés les détails de ce projet. Le climat du Cameroun serait idéal pour la culture de l’Artemisia annua.

 

– Léger NTIGA ntigafr@gmal.com, Directeur du journal Mutations et qui a organisé pour nous une conférence de presse le dernier jour à Douala avec la télévision et les journalistes suivants:

 

  1. Louis Blaise ONGOLO de la Nouvelle Expression
  2. Achille ASSAKO, Sweet FM et Canal 2 Int
  3. ELPACHO du journal Le Popoli
  4. Benjamin LISSOM de Cameroun Tribune
  5. Yvonne Leina FAMUSO, Sandra KUOU ISEDOU et Ringo de Equinoxe Télévision

Toutes les personnes rencontrées ont montré un intérêt enthousiaste pour ce projet et s’engagent personnellement à en faire une réussite et à propager ces techniques ARTEMISIA, DDT et SODIS. Ce n’est pas difficile à comprendre quand on voit de ses propres yeux les ravages causés par la diarrhée et le paludisme. Et nous revenons outrés du manque d’intérêt montré en Europe pour ces maladies faciles à guérir (focalisée qu’elle est sur des hystéries à répétition comme l’anthrax, la vache folle ou la grippe aviaire). L’interdiction irresponsable du DDT parfaitement anodin pour la santé humaine et l’environnement apparaît aux yeux des Africains comme génocide honteux et criminel de 100 millions de personnes en 35 ans, organisé par les sociétés pharmaceutiques avec l’aide de fondamentalistes verts.

 

Nous avons logé pendant notre séjour au Monastère des Bénédictins au Mont Fébé, lieu que nous recommandons pour mille raisons à tout prochain visiteur qui voudrait nous aider dans ce projet. Nous étions accompagnés par Mr Mathis Maquet, président du Conseil d’administration de ELCO-Luxembourg et qui a de bonnes connaissances de l’Afrique.

 

Nous revenons impressionnés par les compétences professionnelles des personnes rencontrées et leur amitié chaleureuse et spontanée.

 

Pierre Lutgen

 

10 rue Kommes, L-6988 Hostert t?l:00352348134 fax:00352348135

 

lutgenp@gms.lu


%d blogueurs aiment cette page :