Ancien testament et guerre sainte

Ce qu’on ne nous lit pas à la messe…

Mais que l’on peut lire dans la Bible   

Moïse nous a laissés les Dix Commandements dans le Deutéronome, mais à son peuple il a également laissé les instructions suivantes : » Vie pour vie, oeil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied….. Quand Yahvé ton Dieu livrera une ville en ton pouvoir, tu en passeras tous les mâles au fil de l’épée. » Ces instructions ont bien été mises en pratique et peut-être le sont elles encore aujourd’hui à Gaza et au Liban. Car Josué  a dit « Tout lieu que foulera la plante de vos pieds, je vous le donne. Depuis le désert et le Liban, jusqu’au fleuve Euphrate et jusqu’à la mer, tel sera votre territoire ». Et les massacres commencèrent (liste non exhaustive) : A Jéricho : «  Le peuple poussa un grand cri et le rempart s’écroula sur place… et ils s‘emparèrent de la ville et passaient au fil de l’épée tout ce qui se trouvait dans la ville, hommes et femmes, jeunes et vieux, jusqu’aux moutons et aux ânes (Livre de Josué) A Aï : «  Quand Israël eut fini de tuer tous les habitants de Aï, dans la campagne et dans le désert où ils les avaient poursuivis, le total de tous ceux qui tombèrent ce jour-là, tant hommes que femmes, fut de douze mille… » (ibidem) A Hébron : » Ils s’en emparèrent et la firent passer au fil de l’épée, toutes les localités qui en dépendaient et tout ce qui s’y trouvait de vivant… Ils mirent les pieds sur la tête des rois et Josué les frappa à mort et les fit pendre à cinq arbres… » (ibidem) A Sukkot : » Il saisit alors les anciens de la ville et, prenant des épines du désert, il leur déchira les chairs » (ibidem) A Haçor : » Ils n’y laissèrent pas âme qui vive » (ibidem) A Sichem : «  Abimelek, ayant pris la ville de Sichem, il massacra la population et détruisit la ville. Les notables s’étaient réfugiés dans la crypte du temple. Il y fit entasser des branches et les brûlèrent sur ceux qui s’y trouvaient ». (Livre des Juges) A Gibéa : ». Ils passèrent a fil de l’épée la population mâle de la ville, et même le bétail et tout ce qu’ils trouvaient. Ils mirent aussi le feu à toutes les villes qu’ils rencontrèrent ». (ibidem) A Yizréel : «  Ils prirent les fils du roi, les égorgèrent tous les soixante-dix, mirent leurs têtes dans des corbeilles et les lui envoyèrent à Yizréel » (Second Livre des Rois). En Idumée : » Judas, les ayant bloqués dans leur tours, il y mit le feu et les brûla avec tous ceux qui s’y trouvaient ».( Premier Livre des Maccabées) A Ephron : » Il fit passer tous les mâles au fil de l’épée, détruisit la ville jusqu’aux fondements et traversa la place sur le corps des tués ».(ibidem) A Gazara : » Ils brûlèrent vifs tous les blasphémateurs… Ils bénirent avec des hymnes le Seigneur qui leur accordait de si grands bienfaits » (ibidem) Car un tel Dieu mérite louanges  Chant de victoire à la fin de l’Exode d’Egypte Yahvé est un guerrier, son nom est Yahvé.Yahvé taille en pièces l’ennemiLes peuples ont entendu, ils frémissentSur eux s’abattent terreur et crainte Chant de Moïse J’enivrerai de sang mes flèches Et mon épée se repaîtra de chairSang des blessés et des captifs, Têtes échevelées de l’ennemi. Cieux exultez avec Lui. Chant de Judith Seigneur, Dieu de mon père Siméon, Tu l’armas d’un glaive vengeur contre les étrangers.Tu as livré leurs chefs au meurtreTu as livré leurs femmes au rapt Et leurs filles à la captivité Au profit de tes fils préférés 

Pierre Lutgen


%d blogueurs aiment cette page :