Guerre du Liban, David ou Goliath?

 Quant à l’étincelle qui aurait mis le feu aux poudres, les journaux américains sont clairs dans leurs éditoriaux (New York Times du 29 juin, Washington Post du 14 juillet, Los Angeles Times du 17 juillet) : ce sont le Hamas et le Hezbollah qui ont provoqué Israël. A se demander si cette affirmation cadre avec les faits ? Selon l’association israélienne de défense des droits de l’homme B’tselem, entre septembre 2005 et juin 2006, 144 Palestiniens, dont 29 enfants, furent tués dans la bande de Gaza. Aucune victime israélienne ne fut à pleurer pendant cette même période dans cette région. Le 20 juin un hélicoptère israélien a tiré un missile sur une voiture près de la ville de Gaza. Le missile a tué 3 enfants palestiniens et en a blessé 15 autres. Lors d’un tir similaire le 13 juin 15 Palestiniens innocents avaient été tués. Qui ne se rappelle pas les images terribles de plusieurs familles palestiniennes décimées sur la plage par des grenades israéliennes le 9 juin. Le 26 mai une voiture piégée explosait en plein centre de Sidon au Liban. Le journal israélien Yediot Aharonot (AFP, 16 juin 2006) suspecte que le Mossad est à l’origine de cet incident terroriste, comme il l’est sans doute pour les assassinats d’autres hommes politiques libanais au cours des deux dernières années. Le 24 juin les militaires israéliens avaient fait une incursion à Gaza pour capturer deux civils qui seront incarcérés sans autre forme de procès comme des milliers d’autres Palestiniens. La presse américaine n’en a guère parlé, mais elle porté en première page la capture d’un soldat israélien dans la bande de Gaza. La capture de deux soldats israéliens à la frontière libanaise est également plus nébuleuse que les media nous le font croire. La version officielle et qui est à l’origine de la guerre serait que le Hezbollah aurait attaqué le 12 juillet  un poste frontière en territoire israélien, tué six soldats et capturé 2 autres. Selon Agence France Presse, l’agence MSNBC, Associated Press et le Hindustan Times : «  Les deux soldats israéliens furent capturés par le Hezbollah en territoire libanais lors d’un raid dans le village de Aitaa al-Chaab le matin du 12 juillet. Six autres soldats moururent lors de la destruction d’un char israélien. Les débris du char se trouvent encore aux abords du village libanais ».  Olmert aurait il basé sa guerre au Liban sur des arguments fallacieux, comme Bush l’avait fait pour sa guerre en Irak ? Des guerres que ces stratèges avaient programmées de longue date ? Pierre LutgenL-6988 Hostert


%d blogueurs aiment cette page :