Haloutz à La Haye

 Le fait que juste avant les hostilités du 12 août il avait vendu son carnet d’actions, comme s’il savait d’avance qu’une offensive israélienne d’envergure serait lancée au Liban, a attiré l’attention du grand public sur le général Dan Haloutz et ses fantaisies meurtrières. « Ce qui s’est passé ne m’a pas empêché de dormir sur mes deux oreilles « C’est la réponse du général Dan Haloutz aux organisations humanitaires et aux militants de la gauche israélienne qui lui reprochaient, en juillet 2002, d’avoir délibérément provoqué un carnage de civils palestiniens (Jeune Afrique, 06.8.06). L’année passée, il avait fait larguer une bombe d’une tonne sur un bâtiment de Gaza, qui avait « éliminé » un dirigeant du Hamas, mais aussi 16 autres occupants de l’immeuble, dont des enfants. Critiqué, il avait répondu : » Voulez-vous vraiment savoir ce que je ressens lorsque je largue une bombe ? Je vais vous le dire : je perçois une légère secousse dans l’avion. Une seconde après elle a disparu. Voilà ce que je ressens »  (Le Monde 16.08.06). Au début de l’offensive au Liban il confiait à la presse israélienne : « Nous allons ramener le Liban vingt ans en arrière » (Le Monde 22.08.06) Selon Human Rights Watch l’armée israélienne a utilisé au Liban des armes au phosphore, des cluster bombs et des obus à l’uranioum, toutes interdites par la charte des Nations Unies. 11 partis politiques égyptiens ont délégué le conseiller El Fodhali de présenter devant la Cour de Justice Internationale de La Haye un procès contre les leaders israéliens pour crime de guerre. Un groupe d’écrivains et de militaires israéliens  ont menacé de poursuivre le général Haloutz en justice, pour crimes de guerre, devant un tribunal européen. Un professeur de l’Université de l’Illinois, 3 avocats marocains et un autre en Belgique proposent de faire la même chose. On l’y retrouverait en compagnie d’autres chefs de guerre qu’on a trouvés assis sur le bancs des meurtriers : Milosevic, Pinochet, Sadam Hussein. 

Pierre Lutgen

Hostert 


%d blogueurs aiment cette page :