Echange d’herbes médicinales avec le Chili

 Dans le cadre de nos projets de sensibilisation « Techniques économiques et écologiques pour sauver des vies » et « Maladies tropicales » nous avons participé à l’accueil de 7 Chiliens au Luxembourg. Le coordinateur de la visite était Georges Keipes du jardin de simples (Kreidergaart) de Winseler.  Ce 20 février une réunion de travail a eu lieu au Cornelyshaf de Heinerscheid. Les deux parties ont pu échanger des expériences de toute sorte. Ainsi          une technique de stérilisation (solarización) des sols sous une feuille de polyéthylène permet de les débarrasser de semences de mauvaises herbes et de la vermine.          le principe est fort semblable à celui utilisé dans la méthode Sodis          cette approche pourrait être utile pour la culture de l’Artemisia          au Chili l’Artemisia est connue pour être utilisée en acupuncture (moxibustion)          dans la toilette Blair il faut peindre la partie supérieure de la cheminée en jaune pour mieux attirer les mouches          grand intérêt pour la pompe bélier          dans la région où ils travaillent des femmes ont organisé un restaurant à la cuisson solaire (paraboles)          dans les filtres en céramique on peut utiliser le cuivre colloïdal au lieu de l’argent pour la désinfection.          intérêt pour l’incinérateur à déchets hospitaliers fabriqué en Colombie pour le Malawi 
L’après-midi de la même journée futconsacrée à la visite de la centrale à biogaz de Hosingen et aux installations de la SEO à Vianden avec un guide professionnel. Malgré la splendeur du paysage vallonné des hauteurs de l’Our illuminé par un soleil printanier, les amis chiliens trouvaient que leurs paysages étaient encore plus beaux. 

Pierre Lutgen lutgenp@gms.lu


%d blogueurs aiment cette page :