Gore: Un prix Nobel pour la paix ou la guerre

 Al Gore, peut accrocher dans sa galerie des portraits d’autres humanistes illustres sélectionnés par les Norvégiens. Theodore Roosevelt qui a démarré la guerre hispano-américaine en 1989 sur base de mensonges  (comme George Bush en Irak)Woodrow Wilson qui a entraîné l’Amérique dans la première guerre mondialeMenachem Begin qui a chassé des milliers de Palestiniens de leurs terres en 1948 par des actes de terrorisme sanglants.Elie Wiesel grand partisan de la guerre en IrakBernard Kouchner, fondateur de MSF, qui veut maintenant attaquer l’Iran.Et le plus grand de tous ces va-t-en guerre : Henry Kissinger, qui a laissé des traînées de sang et des montagnes de cadavres au Chili, au Vietnam, au Nicaragua, au Panama, au Cambodge, en Argentine, à Timor, au Pakistan.Il est vrai qu’à côté d’eux, Al Gore est un doux innocent.N’empêche que quand on fouille dans les archives du Pentagone on trouve que Al Gore est un des premiers sénateurs à avoir proposé et voté en 1990 en faveur de la première guerre en Irak. Il était le commandant en second sous Clinton qui a envoyé des troupes en Somalie, en Haïti, en Bosnie, financé les escadrons de la mort en Amérique Latine, en Grenade, au Nicaragua et en Colombie, bombardé l’Irak et maintenu un blocus économique contre ce pays qui a causé la mort de 500 000 enfants irakiens. Même quand Clinton voulait arrêter les bombardements aériens de l’Irak en 1998 Al Gore restait parmi les faucons qui voulaient continuer (The New Republic, 12/7/98, p.18)En septembre 2001 il était un des plus grands fervents de la guerre contre l’ »axe du mal ».Pendant ces dernières années, il s’est déclaré un défenseur inconditionnel d’Israël, affirmant que la force des armes apportait plus que la diplomatie (Presidential debate at Wake Forest University, Oct 11, 2000). Dans cette même confrontation avec Bush à la télévision en 2000 il affirmait que l’on devait immédiatement augmenter les budget militaire de $ 80 000 (NY Times Oct 21, 2000).Al Gore se vantait toujours devant George W Bush, le déserteur,  de ses propres faits d’armes dans la guerre du Vietnam. Mais aujourd’hui il est solidaire avec Bush sur un point : l’Iran présente une menace plus grande pour les Etats-Unis  que l’Irak, et une nouvelle guerre deviendra sans doute inévitable. Chapeau les Norvégiens ! Votre choix déshonore à jamais de futurs prix Nobel de la Paix. 

Pierre Lutgen, 10 rue Kommes, L-6988 Hostert tel 00352348134 fax 348135 lutgenp@gms.luHostert


%d blogueurs aiment cette page :