Un “vaccin” africain contre le paludisme: ARTAVOL®.

Depuis 5 ans les chercheurs du Ministère de la Santé en Ouganda cherchent à exploiter le pouvoir prophylactique des herbes médicinales contre le paludisme. Leurs efforts ont été couronnés de succès et depuis 12 mois on peut trouver dans les pharmacies de ce pays un tel produit qui est le fruit de 3 années de recherches et d’essais cliniques. Pris régulièrement pendant une année il immunise la personne contre le paludisme. Le traitement réduit également chez les adultes porteurs asymptomatiques du plasmodium la fréquence de 60%. Une grande partie de ces résultats ont été publiés dans des journaux scientifiques (peer reviewed papers).
Le produit appelé ARTAVOL® est compose de noyaux d’avocat moulus, d’extraits de citronelle et de feuilles en poudre d’un plante artemisia ne contenant pas d’artemisinine. Les ingrédients majeurs sont des coumarines, des stérols, des triterpènes, des flavonoïdes et des dérivés du lemonol et du citral. Le produit se vend en boîtes de 100gr, quantité suffisante pour six mois, et ressemble à des granules de Nescafé. ARTAVOL® comme boisson ou aliment aide fortement dans la prévention du paludisme, guérit des fièvres, est vermicide et apporte également à l’organisme une dose régulière d’anti-oxydants. Mélangé au lait son goût est le plus agréable, mais il peut également être mélangé à du porridge, du beurre d’arachides, de l’eau ou d’autres aliments.
Son effet prophylactique contre le paludisme est progressif et cumulatif et se manifeste vraiment après 8 semaines de consommation. Mais l’effet peut être acquis plus rapidement en augmentant la dose. L’effet vermicide et anthelminthique se manifeste déjà après 24 heures. Des études de laboratoire sur des rats ont montré que le produit agit en accroissant le nombre de globules blancs, particulièrement des monocytes et des lymphocytes. Les monocytes phagocytent les jeunes parasites de plasmodium avant que ceux par multiplication conduisent à une parasitémie élevée.
Des essais faits sur des souris et des rats n’ont pas permis de mettre en évidence des effets secondaires même à des doses supérieures à 5000mg par kg de poids corporel. Les adultes ayant participé aux essais cliniques ne montraient aucun signe de toxicité ou autre effet secondaire. Nous n’avons pas fait des essais cliniques sur femmes enceintes, mais des essais faits sur des rats en gestation n’ont montré aucun effet tératogène.
Le produit est uniquement destiné à la prévention du paludisme. Le traitement de la maladie même doit se faire sous surveillance médicale avec les remèdes prévus à cet effet.
ARTAVOL® was developed by scientists at Natural Chemotherapeutical Research Laboratory and Makerere University. The R&D was supported by Government of Uganda, through Uganda National Council for Sciences & Technology. For more details please contact Ogwang Patrick Engeu (pe7321@gmail.com). +256-712-491054, +256-779-617612

Étiquettes :


%d blogueurs aiment cette page :