Archive for octobre 2014

Ebola ou malaria

octobre 16, 2014

Si vous voulez vraiment avoir peur d’une catastrophe à l’échelle mondiale, oubliez Ebola et prenez Malaria. En 2013 le paludisme a tué plus de 1 200 000 personnes dans le monde, surtout en Afrique, 1 000 fois plus que Ebola à ce jour. Et la diarrhée tue tous les jours 10 000 enfants en Afrique.
Vous pouvez être infectés par le paludisme en allant en Afrique ou encore être piqués par un moustique débarqué d’Afrique à Zaventhem. Et en mourir parce que votre système immunitaire n’y est pas du tout préparé
Et le paludisme résiste aujourd’hui à la plupart des pilules de Bigpharma. Pour Ebola on peut encore rêver d’un nouveau remède, mais pour le paludisme il n’y a rien de nouveau en vue. Un cataclysme attend l’Afrique.

La plupart des malades mis en quarantaine à leur arrivée d’Afrique, sont banalement porteurs du plasmodium.
1. GOLD COAST ‘Ebola’ case just as likely to be malaria, says disease expertA 25-year-old man, just back from the Democratic Republic of Congo, is placed in isolation in Queensland.
2. MYANMAR : a man who is being tested for the Ebola virus has been diagnosed with twtypes of Malaria, the Ministry of Health has confirmed.
3. ITALY.’Ebola’ patient has malaria. Doctors have said that the Nigerian resident in Italy who was hospitalized on Tuesday with suspected Ebola is suffering from malaria
4. THAILAND : Ebola suspect contracted malaria. The Guinean woman earlier suspected of having Ebola virus disease, in fact, contracted malaria and is free entirely of EVD, a second blood test confirmed. Dr Opas Karnkavinpong, deputy director-general of the Department of Disease Control, told a press conference Friday.
5. NEW YORK man quarantined after he was suspected of having Ebola ‘probably’ just has malaria
6. NETHERLANDS : Two dutch doctors from the NGO RIVM , suspected to be Ebola infected,were put on quarantine at their return from Sierra Leone. But medical tests confirmed that they only had malaria
7. KANSAS Huffington Post
African man treated in Wichita has Malaria, not Ebola
8. ZIMBABWE. Ebola case suspect tests positive for Malaria . October 9, 2014 in national Health News
9. CHILE: 12 oct 2014 El paciente sospechoso de Ebola tuvo malaria
10. TURKEY : Woman feared to have Ebola has Malaria, Daily Sabah. 16 oct 2014

Neem stronger than ACTs

octobre 5, 2014

A very important paper posted on http://www.malariaworld.org (Enabling factors facilitating the use of neem-based remedies for the management of malaria … ).
An apotheosis of herbal medicine
It documents in an excellent way the superiority of herbal medicine against malaria when compared with ACTs.
It describes well the difficulties of the African population from villages to reach dilapidated health centers, to wait during hours for treatment to be finally turned down because the pharmaceutical pills are not available and if available cause adverse events.
I knew that neem and moringa were efficient against malaria, but their efficacy as experienced by the people in Malawi is a strong surprise. Particularly when used in powder form (P Weathers pACTs), mixed with porridge or encapsulated. Also for small children.
It confirms the efficiency we have seen for neonates, using Artemisia annua capsules or lemonade made with this plant.
It confirms the finding of Patrick Ogwang that Artemisia annua mixed with other plants (Artavol) is prophylactic.
It confirms the finding ot Constant Kansongo that regular consumption of Artemisia raises the CD4 and works as anti-HIV (see ref 22,23)
We learn also from this paper that the first-line treatment used by African mothers are antipyretics and analgesics. The wrong approach, as we have shown in a document we posted on http://www.malariaworld.org(artemisinin and aspirin, beware ?) . And which can even have deadly consequences.
More positive is the finding of African women that neem makes beer more tasty and prophylactic against many diseases. Lets import neem from Africa to replace the hops from Flanders.

The shame is that plantation and research projects we had submitted 4 years ago with African partners for herbal medicine were turned down by our sponsors due to negative comments from WHO. Or as an expert from ITG Antwerp stated « This kind of project could never be published in a scientific journal. Supporting such a project is certainly NOT something that will give Luxembourg a good reputation in science“.

Greenpeace crie à la censure en Inde. Rêve ou scandale?

octobre 5, 2014

Greenpeace crie à la censure en Inde. Rêve ou scandale ?
Un rapport des renseignements intérieurs indiens accuse certaines organisations non gouvernementales (ONG) telles que WWF ou Greenpeace de nuire à l’économie du pays. En s’opposant à la réalisation de projets industriels, elles feraient perdre de 2 à 3% du PIB.
Certaines organisations sont ainsi soupçonnées de faire le jeu des puissances étrangères en s’opposant à des projets industriels en cours. C’est notamment le cas de Greenpeace, qui lutte contre la mise en exploitation de mines de charbon, dans la forêt de Mahan, au Madhya Pradesh (dans le centre du pays), un projet du conglomérat pétrolier indien Essar. « Les donateurs étrangers conduisent les ONG locales à […] servir d’outils pour les intérêts stratégiques des politiques étrangères des gouvernements occidentaux », affirme le service de renseignement. Surjit Bhalla, un économiste renommé, prend ainsi la plume dans une longue tribune. « 2 à 3% du PIB indien, cela représente actuellement entre 25 et 37 milliards d’euros […], écrit-il.
Or relancer la croissance, c’est la grande promesse de Narendra Modi, le nouveau Premier ministre indien.
Le quotidien britannique The Telegraph a rapporté le 22 juin que le gouvernement indien se base sur le rapport de son Bureau qui indique que ces activités de déstabilisation sont financées par le Center for Media and Democracy, un groupe associé au mégaspéculateur George Soros, également connu pour son rôle dans le financement des révolution qui ont déstabilisé plusieurs pays d’Europe et d’Asie centrale.

L’une des principales cibles du gouvernement indien est le Dr Vandana Shiva, conseillère du Prince Charles en matière d’agriculture organique. Elle a été l’un des proches collaborateurs du Prince de Galles depuis presque 15 ans. Celui-ci, connu pour son idéologie malthusienne, possède selon le Telegraph un buste du Dr Shiva dans sa résidence de Highgrove. Vandana Shiva s’était vantée d’avoir empêché pendant 4 ans l’introduction du cotton OGM en Inde. Après la levée de cette interdiction, la production a fait un bond de 3 millions de tonnes. En 4 ans les petits fermiers ont donc perdu 12 millions de tonnes de production ou 15 milliards d’euros.

Rappelons que le co-fondateur de Greenpeace, l’écologiste canadien Patrick Moore, 67 ans, docteur en sciences de l’environnement, dénonce depuis plusieurs années la multinationale verte pour son opposition à la culture du « riz doré transgénique » (riche en vitamine A) qui pourrait sauver des millions d’enfants chaque année.

La plante a été mise au point en 1999 par le biologiste suisse d’origine allemande Ingo Potrykus. Ce dernier a abandonné tout brevet payant sur le riz doré et entend qu’il soit distribué gratuitement aux paysans gagnant moins de 10 000 dollars par an. Potrykus, 81 ans aujourd’hui, a été reçu en novembre par le pape François à Rome, qui a béni un bol de riz doré.

Moore, qui a quitté Greenpeace en 1986, a déclaré fin janvier 2014 au quotidien britannique The Independent qu’« elle a du sang sur les mains » et qu’elle« commet un crime contre l’humanité » en s’acharnant à faire interdire tous les OGM.
Le Dr Moore a expliqué « qu’il y a 250 millions d’enfants vivant dans les tropiques, qui ont des carences en vitamine A », et que le riz doré transgénique peut contribuer à réduire le nombre de décès en intervenant à peu de frais sur leur régime alimentaire quotidien, basé sur le riz. Il a rappelé que l’Unicef estime que deux millions d’enfants meurent prématurément chaque année en raison de cette carence en vitamine A, et de l’immunodéficience qu’elle provoque

Les responsables de Greenpeace, eux, sont furieux de ce qu’ils appellent une «répression systématique» de leurs activités en Inde. Samit Aich, directeur exécutif de Greenpeace Inde, a déclaré au Guardian : «Nous avons vu depuis quelques mois un clair mouvement visant à saboter le travail de Greenpeace en Inde par divers moyens ».

Greenpeace n’est pas le mieux placé pour se plaindre à ce sujet. Il a longtemps été connu pour son allergie au débat et sa propension à réduire au silence et à discréditer ses propres critiques plutôt que d’engager le dialogue avec eux. En février 2014, Greenpeace a lancé une pétition demandant au Premier ministre britannique David Cameron d’évincer son alors ministre de l’Environnement Owen Paterson, parce qu’il a questionné certaines allégations sur le changement climatique. En juillet, Greenpeace a été l’une des huit ONG, qui ont appelé le président élu de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à supprimer le rôle de conseiller scientifique en chef du président de la commission parce que le titulaire, Anne Glover, était un partisan des cultures génétiquement modifiées.

Il est difficile de ne pas avoir quelque sympathie pour la position du gouvernement indien sur Greenpeace.

Pierre Lutgen

WWF, millénarisme et chiliasme

octobre 2, 2014

Commentaire envoyé au site http://www.dedefensa.org après publication du rapport WWF du 30 septembre

J’ai toujours peur quand http://www.dedefensa.org sort du terrain de la politique et des relations internationales pour se mouvoir sur le terrain de la météorologie, des ours polaires et des glaciers himalayens.
J’ai lu avec effroi l’article qui copie de larges extraits des dernières prophéties alarmistes du WWF. Ce serait trop facile de contredire la plupart de leurs affirmations sur la disparition de telle ou telle espèce.
Ce que j’abhorre dans ce « Bilan de l’Anthropocène et la Destruction du Monde » c’est ce pessimisme envahissant et le mépris sous-jacent des humains et de leurs activités.
WWF est une organisation financée par les gros groupes industriels du Système (demandez leur la liste des sponsors) qui achètent ainsi la bienveillance de ce groupuscule aux relents religieux.
Ils me font penser aux indulgences mises en place par Rome pour nous faire échapper à l’enfer et au purgatoire, aux moines prédicateurs qui parcouraient nos campagnes pour faire peur aux petites gens et les mener en laisse. Comme Greenpeace, WWF et autres écolos veulent le faire. Nous écraser sous un sentiment de culpabilité que nous pouvons racheter en triant les déchets et en votant pour eux.
Rappelons que c’est grâce aux activités de l’homme, aux développements des techniques et des traitements médicaux, aux engrais, à la chimie, au bio-engineering que nous vivons plus vieux et en meilleure santé, et que beaucoup moins de gens meurent de faim et de froid
Heureusement que votre article se termine par des extraits d’un ancien article de Philipe Grasset plus pondéré.
A l’encontre de certains prix Nobel du climat, belges ou autres, qui prétendent tenir la vérité, toute la vérité, il voit les choses « de son observatoire d’ignorance ».
Il a bien raison de déplacer la culpabilité des activités humaines vers les activités du Système. Car si on nous fait peur c’est pour nous vendre ces ridicules certificats de gaz carbonique. Ou encore ruiner la Wallonie avec des éoliennes. Ou organiser entre copains les conférences monstres de Bali, Durban , New-York, Copenhague.
Il termine en disant « L’important c’est d’opposer une frontière à l’imposture ».
J’applaudis

Pierre Lutgen